Méditation de la coupe

Méditation de la coupe

Cette méditation aide à se purifier et à vider corps et esprit des pensées troubles qui se cristallisent parfois en formes-pensées. Elle est particulièrement utile lorsque des émotions insupportables nous submergent.

J’ai trouvé l’idée de cette méditation dans le livre d’Anne Givaudan, Lectures d’auras et soins esséniens, aux éditions S.O.I.S.

Je vous la raconte telle que je la vis et la pratique, car je suis convaincue comme beaucoup d'auteurs de récits spiritualistes, que les meilleures méthodes sont celles que nous bâtissons avec sincérité, en apprenant à nous connaître.

Relaxation :

- Commencez par vous détendre en choisissant la position assise ou allongée selon votre préférence. Personnellement je fais toujours cette méditation dans mon bain, car l’élément eau, purificateur, me convient parfaitement.

- Fermez les yeux.

- Comme pour toute méditation vérifiez que toutes les parties de votre corps soient relâchées et confortables. Ceci se fait en respirant lentement, toujours par l’abdomen. En vous concentrant sur cette étape, vous vous apercevrez que votre esprit se vide progressivement de toutes les préoccupations du moment.

- Si une pensée désagréable ou une préoccupation du quotidien détourne votre attention, demandez-lui mentalement de partir.

Visualisation :

La visualisation est le principe clé de beaucoup de méditations.

- Il s’agit, les yeux fermés, de projeter une image sur son écran intérieur. Certaines personnes ont la capacité de voir rapidement l’objet mentalement mais très concrètement. Pour d’autres (et parfois lorsqu’on est très fatigué) il convient d’imaginer la vision. L’imagination est une capacité que nous avons tous et que nous pouvons apprendre à développer avec un peu de persévérance.

- Ce que vous voyez, ce que vous imaginez, existe réellement. Dans un premier temps, acceptez l’hypothèse, sans vous poser plus de question. L’objectif est de tirer le plus grand bénéfice de vos méditations.

La coupe :

- Posez votre main gauche sur votre plexus solaire et votre main droite sur le chakra du cœur.

- Continuez tout le long de la méditation à respirer doucement et profondément par l’abdomen.

- Visualisez une coupe transparente.

(Pour la visualiser correctement, je suis allée au Musée du Louvre dans la galerie d’Apollon. De nombreuses coupes sont exposées. J’ai mémorisé ma forme préférée, je l’ai transformée mentalement en cristal ciselé parfaitement transparent. Là encore, chacun sa méthode).

- Imaginez ou voyez une eau pure et fraîche remplir lentement la coupe.

  • Lorsque la coupe est remplie, prenez une grande et profonde inspiration. Expirez jusqu'à vider complètement vos poumons tout en versant l’eau de la coupe dans votre cœur.

- Cette eau parfaitement pure chasse tous les ressentiments, expulse les pensées négatives. Regardez-les sortir et se dissoudre jusqu’à disparaître, n’hésitez pas à y mettre toute votre énergie, et songez que vous serez ensuite soulagé .

- Lorsque la coupe est totalement vidée, que vous commencerez à vous sentir régénéré (et je vous garantis qu’on le sent tout de suite), remontez votre main gauche sur le chakra du cœur et votre main droite sur le creux de votre gorge, au niveau du chakra éponyme. La respiration a repris son cours, inutile de vous croire à un examen d'endurance.

  • Là, prononcez le son M ou Aum et remerciez… l’Univers, votre Dieu, vos Dieux, comme vous voulez. Le remerciement a lui aussi des valeurs curatives. C’est une énergie d’Amour.

Voilà, il ne s’agit ni de magie ni de superstition. D’ailleurs vous le sentirez par vous même, quitte à recommencer le jour suivant, jusqu’à ce que vous sentiez libéré de vos tensions émotionnelles.

NB : toute méditation, aussi belle soit-elle, n’exclut pas un travail sur soi qui aide à faire le tri des projections et autres croyances névrotiques dont nous avons parfois bien du mal à nous débarrasser. En d’autre terme, plus nous travaillons sur notre inconscient, plus nous ouvrons de portes à notre vie spirituelle.

Rédigé par Ferry Véronik

Repost 0